Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au café littéraire de Maud / maudbouquine

Pas ce soir / Amélie Cordonnier

23 Janvier 2022 , Rédigé par Maudbouquine

Pas ce soir / Amélie Cordonnier

Bonjour !

Je vous retrouve en ce début de soirée pour partager avec vous mon ressenti sur le dernier roman d’Amélie Cordonnier, « Pas ce soir », publié ce mois-ci aux éditions Flammarion.

Quelques mots pour en parler : 

« Un homme et une femme. 
Chacun de leur côté. 
Un homme qui ne dort pas et une femme qui s'assomme. Un homme sur sa tablette et une femme dans son bouquin. Un homme qui désire et une femme qui soupire. 
Un homme qui se désole, une femme qui s'enferme, les heures qui s'étirent. 
Et plus rien. 
Rien de rien ».
Huit mois, deux semaines et quatre jours qu'il n'a pas fait l'amour avec Isa. 
Et ce soir, elle lui annonce qu'elle s'installe dans la chambre de Roxane, leur fille cadette qui vient de quitter la maison.
Pourquoi le désir s'est-il fait la malle ? 
Comment a-t-il pu s'éteindre après de si belles années ? Le départ des enfants a-t-il été fatal ? 
Est-ce que tout doit s'arrêter à cinquante ans ? 
Lui refuse de s'y résoudre puisqu'Isa semble l'aimer encore.

Et je vous présente mon point de vue ! 

=> 

C’est donc l’histoire d’un couple, marié depuis 23 ans, qui, assez « brutalement » n’a plus aucune relation charnelle ni sexuelle. 
L’auteure pourtant n’évoque pas spécialement l’histoire de ce couple mais nous livre ici le point de vue de l’homme, du mari, délaissé, c’est ce qui fait donc toute l’originalité du récit . 
Le lecteur est donc assez rapidement immergé dans les pensées de ce mari extrêmement frustré et dans son ressenti . 
Il se sent terriblement seul, dans cette chambre conjugale désertée par son épouse, et cette solitude , ce manque d’elle, du plus petit contact à leurs ébats torrides d’il y a bien longtemps, l’obsède. 
Ce manque d’elle, et de sexe, est alors source d’inquiétude, de préoccupation, ça l’angoisse, ça le hante, lui occupe son temps, ses nuits, il n’y a plus que ça, ou plutôt, il n’y a tellement plus rien que ça en devient tout. 
Il est obnubilé par ce « plus rien ». 
Et pourtant, …….. il reste cet homme qui ne pense plus qu’à ça alors que …….. la première chose à faire serait d’en parler avec elle non ? …… vous la sentez, cette petite pointe d’agacement qui monte en moi…….. Vous l’aurez deviné, je n’ai pas du tout été touchée par cet homme .

La plume de l’auteure décortique le ressenti de cet homme dans les moindres détails. 
C’est tranchant , vif, cru. 
Pour ma part, jusqu’à l’écœurement. Au dégoût. Parce que trop de détails tue le détail…… parce qu’en fait, savoir par exemple,que cet homme bande à tout va, ça ne me fait pas rêver, en fait . Ça ne me fait pas réfléchir non plus. Ça ne m’interpelle pas . Ça ne me touche pas . 
Ses phrases sont courtes, elles traduisent le mal-être de cet homme avec ce style haché. 
Elles s’amusent avec les mots , avec des chansons aussi . Ça interpelle. C’est souvent joli. 

Je conclurai ainsi : 
Amélie Cordonnier innove.  Elle parvient , grâce à ce récit à la fois déroutant mais toutefois parsemé de quelques vérités, à faire réagir et même bondir le lecteur en l’invitant à plonger dans les pensées et le cœur d’un homme marié trop longtemps resté « sur la béquille ». Un texte qui a le mérite de déstabiliser,le temps de cette lecture, toute femme en pleine ménopause !!

Je vous dis à bientôt 🌸

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article